Interview du Président

President

 

INTERVIEW DU PRÉSIDENT

Abdelghani MANSOURI


"GÉRER LES DÉTAILS..."

A l'approche de la 2ème partie de saison, le Président Abdelghany Mansouri se confie pour InfoClub Val de France sur la saison 2015-2016 que vie le club. Avec détermination et ambition. Interview.

Objectif Val de France 2016, c'est en route ! Président, la 2éme partie de saison va reprendre avec beaucoup de déterminations et d'ambitions.

Le travail a débuté il y a plusieurs mois déjà afin d'être prêt pour les saison à venir. Bien que le recrutement ne soit pas terminé, nous avons mis tout en place pour répondre à l'ambition du club. Cela a commencé il y a un peu plus de 2ans et c'est une réelle satisfaction, de par les montées de nos jeunes U17 et bien évidemment des Seniors en excellence, par la prolongation des éducateurs sur lesquels nous voulions nous appuyer et bien sur l'arrivée des nouveaux. Concernant ceux-ci l'année passée, certains d'entre eux étaient venus nous rejoindre pour nous renforcer. D'autres en continuant l'aventure avec nous, prouvent leur confiance en nos objectifs. Je suis satisfait de nos techniciens ainsi que ceux que l'on a pu attirer et qui étaient ciblés. C'est le travail du club et de toute une équipe de dirigeants. Nous sommes conscients de la réalité, des difficultés qu'il va falloir surmonter que ce soit en seniors ou en catégorie de jeunes pour s'y maintenir et pour si installer durablement.
En Seniors comme en U17 la saison est déjà rude. Apres les montées nous savions que nous serions attendu un peu partout et que nous devrions répondre avec beaucoup de force et beaucoup de coeur. Rien est fait mais nous allons nous accrocher.

Le club entame donc sa 2ème partie de saison en Excellence que ce soit en U17 ou en Seniors avec difficulté. Quatre mois c'est le temps nécessaire pour apprendre  les difficultés du plus haut niveau départemental ?

Nous faisons des débuts difficiles la découverte est compliqué mais notre ascension rapide nous est bénéfique. L'objectif n'était pas de gagner tout les matchs mais de ne pas trop en perdre et surtout de nous maintenir. Nous avons, déjà, apporté une pierre à l'édifice nous somme un jeune club et nous devons progresser encore. Nous tentons de conforter une stabilité sportive, administrative et financière. Je suis ravi que nous ayons réussi à monter si rapidement en excellence et je peux vous dire que peu de personnes y croyaient. On voit combien, chaque saison, c'est difficile pour les clubs et aujourd'hui nous pouvons être fiers.

La Ligue, le District en demande beaucoup au clubs et nous oblige à avoir une éthique : développer le club en fonction de ses moyens. C'est très compliqué de trouver des partenaires financiers. Aujourd'hui gérer un club de football n'est pas chose simple car il y a de plus en plus de dépenses. Il faut du temps pour créer une certaine stabilité. Mais bon nous sommes tout de même dans le planning que l'on s'était fixé.
Il s'agit en effet de votre 2ème saison pleine à la tête du club avec, dès le début, cette perspective 2015/2016 et l'ambitieuse idée de mener rapidement l'équipe fanion en excellence 77 nord puis à plus long terme l'ensemble des jeunes du club.

C'est toujours dangereux ces annonces lors d'une prise de fonction, mais nous devions nous inscrire dans un rythme.
A l'époque, cela pouvait sembler très ambitieux de faire monter l'équipe fanion au plus haut niveau départemental mais aujourd'hui ce n'est plus un rêve. Maintenant il me faut le temps nécessaire pour structurer un objectif bien défini. Le choix des hommes prend du temps. Nous avons un circuit plus ou moins court court où chacun est à sa place. Même si tout n'est pas simple chacun a sa mission. Désormais, avec le renfort technique de certains il est temps de confirmer, de démontrer que les bonnes personnes sont aux bonnes places. Je suis en tout cas heureux de voir le chemin parcouru en si peu de temps et ces deux années, d'avoir fait ce choix, d'avoir la chance de diriger le Val de France.
Malgré les difficultés et les investissements, je crois que chacun peut sentir aujourd'hui que le club a grandit. La satisfaction se trouve là. C'est de sentir un club qui trouve son aura, son attrait. On peut le sentir à tous les étages du club : l'implication des éducateurs, des dirigeants, du bureau, des familles, des sponsors, des parents de licenciés… Cette vie donne de la force. Maintenant il faut beaucoup d'énergie et de cœur pour créer cela. Et, c'est sur le terrain que nos équipes doivent confirmer en obtenant le maintien rapide pour les uns et l'accession en catégorie supérieure pour les autres. C'est de la responsabilité du secteur sportif, du staff des équipes seniors et du foot a 11 et c'est indispensable.

Quel message transmettez-vous justement au éducateurs  du club et aux joueurs de l'équipe première ?

Depuis ma prise de fonction, j'ai eu l'occasion d'entendre beaucoup de choses… Je suis fière pour le club et je veux cette année que l'on se maintienne en équipe Fanion. Et j'aimerais si c'est réalisable que l'on puisse maintenir les 17 ans également. Après je pense qu'il y aura peut-être un coup à jouer pour faire monter en catégorie supérieure nos U15 et nos U19.

J'ai entièrement confiance en mon staff et je ne veux pas avoir de regrets en fin de saison. Chance, pas chance, fatalité..... "C'est mots la, j'en veux pas". La chance, il faut savoir la provoquer. La malchance, il faut la déjouer. Dans les deux cas, ce n'est pas de la fatalité mais du travail. Il s'agit d'un sport où la gestion et le souci des détails doit permettre d'éviter tout vocabulaire de ce genre. La compétition ne va pas se gagner parce qu'on le décrète. Le maintien, on la gagnera parce qu'on aura su gérer le présent. La réussite de l'objectif, c'est la précision qu'il faut avoir au présent : gérer le plus petit des détails à tous les niveaux du club. Je veux une ligne directrice avec trois mots : gestion des détails, anticipation et préparation des événements. C'est un travail immense au quotidien qui est de la responsabilité de chacun.
Dans les bureaux, sur le terrain… Un joueur qui rentre sur le terrain doit savoir pourquoi il rentre sur le terrain.
Il doit faire parti d'un tout. L'objectif individuel devra s'effacer derrière l'ambition collective. Seul, personne ne peut rien faire dans ce sport.
Après je pense qu'il est très important que l'on soigne tous l'image du club et bien sure que les gens qui s'engagent avec le club nous soit fiable.

Si le terrain répond aux attentes, le club doit aussi se préparer à continuer de grandir ? Bien entendu, le développement du club passe par trois grands chantiers.
Le premier, c'est celui de l'équipe première car c'est elle qui peut déclencher tout le reste. Et puis l'équipe première c'est la vitrine du club.

Le second, c'est le chantier de la formation et le projet de construction d'un plan de formation. L'arrivée au club d'un directeur sportif pourra nous aider à préparer ce dossier pour être prêt structurellement le plus rapidement possible.

Ensuite, il y a la question des infrastructures et du complexe. L'urgence sera bien entendu un lieu de vie et un deuxième terrain de jeu. Nous avons, avec les équipes municipales, déjà commencé à évaluer, à identifier l'étendue du travail qu'il y a à faire. On doit se préparer dès à présent à travailler avec la Mairie Montevrain. C'est un point important, car avant de parler du moyen terme, le court terme, c'est les infrastructures. Et cela représente beaucoup de travail. Ensuite, il faut échanger pour comprendre quelle structure, quelle économie doit accompagner le développement club, à partir du moment où l'on veut augmenter la capacité d'accueil de licencier pour a plus long terme viser la ligue de paris.

Propos recueillis par Info#Val#de#France#Football

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau